Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

Les bébés et le langage

19 octobre 2015

Martyne Huot
Auteur(e)

Martyne Huot

Fondatrice du Réseau Familles d'Aujourd'hui. Auteure, conférencière.

En savoir plus

C’est écrit partout, ce n’est plus un secret pour personne, nous devons parler à nos bébés afin de développer leur sentiment de sécurité émotionnel en plus de stimuler l’apprentissage du langage. Au fil de nos lectures, nous sommes tombés sur certains faits intéressants que nous aimerions porter à votre attention.

  • Des chercheurs ont démontré que « les enfants recevant davantage d’attention et d’encouragements à la maison ont en général un QI plus élevé. Les plus stimulés sur le plan cognitif sont meilleurs dans les activités liées au langage, et ceux encouragés le plus chaudement réussissent mieux dans les activités liées à la mémoire. »
  • « Le cerveau d’un bébé répond dès le premier jour à une séquence dans laquelle les sons sont disposés de façon particulière. […] Les bébés se mettent à apprendre les règles grammaticales dès le départ. »
  • À 2 ans et demi, les enfants « peuvent corriger des fautes de grammaire commises par des poupées [qui parlent]. À 3 ans, la plupart semblent maîtriser un nombre considérable de règles grammaticales. Leur vocabulaire s’enrichit très vite. »
  • « L’étude des transcriptions a montré que, dans les familles aisées dont les parents avaient le plus souvent suivi des études supérieures), 2 153 mots par heure en moyenne étaient adressés aux enfants, contre 616 mots aux enfants de familles bénéficiant d’aides sociales. Soit un déficit cumulé de 30 millions de mots à l’âge de 4 ans. »
  • « Les enfants à qui l’on parlait le plus obtenaient des résultats plus élevés aux tests de QI à l’âge de 3 ans. Et ils réussissaient mieux à l’école vers 10 ans. »
  • Il semblerait que ce soit dans la communication orale en face à face que le langage se développe le mieux. « (…) le langage fourni par la télévision, les livres audio, l’Internet ou les [téléphones intelligents] – que ce soit dans un but pédagogique ou non – ne semblent pas faire l’affaire. »

Les citations proviennent d’un article du National Geographic intitulé « Les secrets du cerveau des bébés » publié le 16 septembre 2015.

Commentaires par Disqus