Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

Mère et professionnelle en quête d’équilibre

02 février 2015

Famille d'Aujourd'hui
Auteur(e)

Famille d'Aujourd'hui

Le réseau Familles d’Aujourd’hui est un réseau d’information en matière familiale, spécialisé dans la conciliation travail-famille.

En savoir plus
Mère et professionnelle en quête d’équilibre

Depuis plusieurs décennies, il n’est pas rare de combiner la vie de mère et l’ambition professionnelle. Est-ce facile pour autant ? Certainement pas. Malgré toute la bonne volonté, le réseau de soutien et l’organisation, plusieurs se sentent coupables de ne pas être assez présentes dans la vie de ses enfants. Comment, celles qui sont au sommet, jonglent-elles avec ces deux facettes de leur vie ?

Dans un papier fort intéressant du Los Angeles Times, Robin Abcarian se penche sur le sujet (en anglais seulement : http://www.latimes.com/local/abcarian/la-me-ra-the-endless-conversation-how-women-balance-work-and-family-life-20140702-column.html). Au déplaisir des féministes, elle croit que c’est important que nous parlions des difficultés rencontrées par ces femmes dans la conciliation travail-famille afin qu’elles servent de modèle à toutes les mères qui doivent jongler avec cette réalité.

Malgré l’ambition et le succès professionnel : les préoccupations maternelles et les attentes des enfants sont partout pareilles. Mary Barra, PDG de General Motors aux États-Unis, a confié à un journaliste son terrible malaise d’être en voyage d’affaires lors de la collation des grades de l’école secondaire de son fils.

Indra Nooyi, présidente de PepsiCo, quant à elle, est parfaitement consciente qu’il y a un prix familial à payer pour ses ambitions professionnelles. Elle prétend devoir choisir sans cesse entre son rôle de présidente, son rôle d’épouse et son rôle de mère. Plusieurs fois par jour, elle doit décider lequel des trois elle met de l’avant. Celui qui l’emporte empiète inévitablement sur les deux autres. Bien que tout soit mis en place pour le bon fonctionnement de sa famille, avec des moyens financiers auxquelles la majorité des mères n’ont pas accès, elle est convaincue ne pas avoir été une bonne mère aux yeux de ses filles.

L’enfant ne remarquera pas tous les efforts que sa mère aura faits pour réussir à se présenter à son spectacle de fin d’année. Il remarquera – et se souviendra longtemps – de son absence à la première partie.

Peu importe le parcours professionnel effectué, les succès rencontrés et la surcharge de l’horaire, dès que le seuil de porte de la maison familiale est franchi, chacune redevient la femme et la mère. Chacune doit prendre le temps d’écouter les aventures rocambolesques de l’aîné et câliner le petit dernier. Chacune se demande pourquoi, après la grossesse, ce ne sont pas huit bras qui ont apparu sur son corps à la place des vergetures et des plus fortes hanches. Chacune doit courir chercher du lait, si le frigo est vide à l’heure du dodo.

Le soir de sa nomination à la tête de l’entreprise, la mère de madame Nooyi lui a dit (traduction libre) : « Laisse-moi t’expliquer une chose : tu as beau être présidente de PepsiCo, tu as beau siéger sur le conseil d’administration, quand tu entres dans cette maison, tu es la femme, la fille, la belle-fille, la mère. Tu es tout ça à la fois. Personne d’autre ne peut remplir ces fonctions. »

Nonobstant des moyens financiers astronomiques, ces femmes vivent la même réalité que nous toutes : la mère restera la mère et devra toujours jongler avec la conciliation travail-famille.

La seule différence se trouve dans l’acceptation de la situation : on endosse la culpabilité ou on accepte les conséquences de ne pas pouvoir être partout à la fois.

Crédit photo : aufeminin.com

Commentaires par Disqus