Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

Nos filles et l’intimidation

17 novembre 2015

Martyne Huot
Auteur(e)

Martyne Huot

Fondatrice du Réseau Familles d'Aujourd'hui. Auteure, conférencière.

En savoir plus
Nos filles et l’intimidation

En cette semaine nationale de sensibilisation à l’intimidation, parlons de nos filles.

Dans un passé pas si lointain, on croyait le rapport entre nos filles et leurs consœurs cordial, empreint de camaraderie, de légères jalousies et de petites bouderies. Ça, c’était avant. Avant que le documentaire du comédien Jasmin Roy, porte-étendard du mouvement contre l’intimidation, nous présente toute la violence qui peut exister entre elles.

Cette violence, souvent liée à l’apparence et à la réputation, atteint fortement ces victimes qui vivent avec des répercussions à long terme graves et importantes sur :

  • Le bien-être mental,
  • L’estime de soi,
  • Les performances scolaires et donc les perspectives d’avenir,
  • Les futures relations de couple.

Comme parent, nous devons nous informer et rester à l’affût. L’organisme Jeunesse, J’écoute peut être une ressource importante pour le parent ainsi que pour le jeune. Par un contact direct, les intervenants professionnels peuvent répondre aux questions, soutenir et donner certains outils pour traverser cette période pénible de vie.

Quelques informations pertinentes :

  • 77 % des communications reçues par l’organisme concernent l’intimidation contre des filles
  • C’est durant l’année scolaire que l’intimidation est plus présente
  • Au Québec, 28 % des filles (contre 14 % des garçons) souffrent de détresses psychologiques
  • Au Québec, 21 % des filles dont auteures de violence psychologique, contre 13 % des garçons.

Nous vous invitons à parler à vos jeunes de Jeunesse, J’écoute pour que nos jeunes filles puissent trouver un professionnel qui saura l’aider. Bien entendu, cette petite conversation offre l’occasion de lui réitérer tout notre appui.

Jeunesse, J’écoute : jeunessejecoute.ca ou 1-800-668-6868

C’est gratuit et accessible en tout temps !

Commentaires par Disqus