Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

S’organiser à table

12 février 2014

Martyne Huot
Auteur(e)

Martyne Huot

Fondatrice du Réseau Familles d'Aujourd'hui. Auteure, conférencière.

En savoir plus
S’organiser à table

Cet article est tiré du livre Y a-t-il un parent dans la salle?, de Martyne Huot, livre sur la conciliation travail-famille. 

La planification hebdomadaire des repas est essentielle, mais pas toujours facile à réaliser. Pour vous aider, voici une foule d’idées. 

  • Certes, les aliments frais, nutritifs et sains s’imposent pour les enfants, mais, parfois, il faut aussi composer avec la réalité. Votre enfant a du mal à avaler le pain brun 17 grains? Optez pour un pain moins nutritif, mais qu’il aura toutes les chances de manger. Le petit dernier aime le jambon? Mieux vaut lui en donner trois fois par semaine que de vous obstiner à lui servir du tofu qui finira de toute façon à la poubelle ou dans l’estomac de son copain.
  • Pendant les années de rush, pourquoi ne pas opter pour des sauces et des soupes en boîte plutôt que de les faire vous-même? Certaines marques sont plus recommandables que d’autres: renseignez-vous et lisez les tableaux de valeur nutritive sur les étiquettes.
  • Cuisiner des plats à l’avance, c’est non seulement économique, mais très pratique. Et le congélateur peut être votre meilleur allié (de nos jours, on peut en trouver des modèles assez petits). Pour la préparation de grosses quantités de nourriture, les cuisines collectives constituent une autre solution pratique et économique. De plus, on y met l’accent sur l’équilibre alimentaire. On ne soulignera jamais assez l’importance de recourir aux organismes communautaires pour une conciliation travail-famille réussie. 
  • Vous voulez des boîtes à lunch dignes des publicités pour donner l’effet « fraîcheur» au produit en vedette, on a sans doute utilisé de la glycérine pour simuler les gouttes d’eau, retenu les services de deux stylistes, un photographe et son assistant. Vous voulez vraiment rivaliser avec ça ? Non, alors oubliez les poivrons frais chaque jour, la laitue parfaite et le quota de vitamines quotidien.
  • Personnellement, j’accueille mes enfants à la maison pour le dîner, m’épargnant ainsi la corvée des boîtes à lunch. De plus, je peux servir des aliments simples qui se conservent longtemps et que mes enfants aiment. Pour me simplifier encore plus la vie, je m’en tiens souvent à cinq plats qu’ils apprécient particulièrement. Je gagne un temps précieux en faisant les courses, puisque je sais exactement ce que je cherche, et j’économise en achetant certains aliments en grosse quantité. 
  • De façon générale, j’opte fréquemment pour des raclettes, fondues ou grillades, qui demandent peu de préparation, et je mets tout sur la table – viandes, fromages, crudités. Les enfants composent eux-mêmes leur assiette, ce qui leur plaît beaucoup. Et ça nous permet de manger tous ensemble, ce qui favorise la communication.
  • Le poulet cuit est ma solution miracle: j’en ai souvent à portée de main et j’en fais des salades, des sandwichs, des fajitas, des vol-au-vent, etc. Mes enfants aiment toujours ça. J’achète six poitrines désossées et je les fais cuire toutes à la fois ; elles se conservent une bonne semaine.
  • Apprenez à utiliser vos restes : morceaux de viande ou de poulet, légumes cuits, etc. Le site du poulet du Québec (www.lepoulet.qc.ca) offre tout un éventail de recettes, dont certaines, excellentes, permettent d’employer le poulet déjà cuit dans les lunchs ou aux repas. Une solution qui fait gagner du temps: cuire plus d’aliments que requis pour le repas. Par exemple, ajouter six pommes de terre à celles que vous prévoyez manger le soir, et ça vous fait une purée pour le lendemain. Vous faire cuire du bœuf haché? Faites-en plus, ce qui vous permettra de préparer un pâté chinois dans le temps de le dire. Ce plat se conserve bien au frigo et se congèle sans problème. La solution « deux plats cuisinés à la fois » est épatante et fait gagner beaucoup de temps et d’énergie.
  • Quand vous coupez des légumes, faites-en toujours plus ; ils se conservent quelques jours au réfrigérateur. Avec une trempette express ou une vinaigrette achetée à l’épicerie (au concombre à base de crème, par exemple), ça fait des amuse-gueules intéressants. Une fois les légumes blanchis, faites-les congeler en petites portions; c’est plus pratique, puisque que vous n’aurez à décongeler que la quantité voulue, ce qui se fait plus rapidement. 
  • L’été, optez pour la cuisson au barbecue : c’est rapide et ça salit peu de vaisselle. L’automne, servez-vous de la mijoteuse. On peut y mettre n’importe quel type de viande ou de légume; on ajoute de l’eau, on ferme le couvercle et ça cuit tout seul, remplissant votre foyer d’une odeur de petits plats maison qui ont mijoté pendant des heures! En outre, cet appareil permet d’économiser de l’énergie quand on l’utilise à la place du four. Les modèles sont de moins en moins chers et de plus en plus sophistiqués. Par exemple, on peut programmer l’appareil de façon à ce que la cuisson soit suivie du mode « réchaud», qui tiendra les aliments au chaud en attendant votre retour du travail. Un vrai miracle pour la cuisinière pressée. J’en ai deux moi-même, que je recommande chaudement: une Rival, qui va du réchaud à la table (bye-bye la vaisselle inutile !) et une Hamilton Beach, qui peut être transportée dans la voiture et en camping.
  • Le mélangeur peut aussi être très pratique, surtout en été, pour faire des yogourts fouettés, qui sont très nutritifs et dont raffolent les enfants. En hiver, il nous permet de transformer des légumes qui ont passé quelques jours au frigo en soupe minute. De l’eau, quelques herbes ou épices et le tour est joué ! Ne le rangez surtout pas dans l’armoire; c’est la meilleure façon de ne pas vous en servir.
  • Pour les jours où l’énergie vous fait défaut, l’utilisation d’assiettes en carton et d’ustensiles en plastique est tout indiquée: les enfants aiment cette idée parce que c’est inhabituel… et vous, vous dites adieu à la vaisselle! On peut même instituer un jour précis pour ce genre de repas (chez moi, c’est le vendredi).Veillez à toujours avoir de tels articles à portée de main. 
  • Les petits sacs Ziploc et les contenants en plastique (genre Tupperware) sont de précieux alliés. Remplis d’aliments ou de plats cuisinés, ils se transportent, se rangent et se congèlent facilement.
  • Les mélanges de toutes sortes (pour muffins, biscuits, etc.) constituent aussi des solutions pratiques pour gagner du temps. Plutôt que de perdre des fruits mûrs, on peut les ajouter à l’une de ces préparations, ce qui complète bien la recette. Certaines marques proposent des mélanges à base de farine de blé entier ou de son. Ils peuvent être préparés en quelques minutes ; pour ce qui est de la cuisson, le temps de prendre sa douche matinale et c’est prêt! Mettez du jus de fruit au lieu de l’eau, agrémentez de fruits frais ou séchés, et le tout devient meilleur pour la santé. Vous en avez fait en grande quantité ? Bonne idée : ces produits se décongèlent sans problème, soit en les mettant quelques secondes au micro-ondes, soit en les sortant du congélateur la veille.
  • Achetés au rabais, les mélanges à gâteau sont extrêmement économiques. En effet, chaque gâteau revient à environ 7 cents (comparativement aux 35 à 40 cents que coûtent de tels aliments préparés dans le commerce). Afin de réussir vos gâteaux chaque fois que vous mettez la main à la pâte, optez pour des moules de qualité, qui font toute la différence. Certains magasins (notamment HomeSense ou Winners) offrent maintenant ces articles à des prix très abordables. Choisissez des moules de petit format, vous pourrez ainsi congeler les gâteaux sans glaçage facilement.
  • Un dimanche de pluie s’annonce? Vos ados s’ennuient ? C’est le temps d’inviter leurs amis pour cuisiner une sauce à spaghetti! Non seulement vont-ils être fiers de leur coup, mais vous aurez un repas tout prêt pour le soir et des contenants de sauce à spaghetti à mettre au congélateur. 
  • Vos enfants raffolent des boissons gazeuses ? N’en achetez pas ; à l’épicerie, leurs bouderies ne dureront pas longtemps, et à la maison, n’étant pas soumis à la tentation, ils boiront autre chose sans se plaindre. Idem pour les friandises et les croustilles, des produits nocifs, très chers et dont nos enfants peuvent très bien se passer.
  • Depuis quelques années, on trouve chez Dollarama des décorations à l’occasion des fêtes : Halloween, Noël, Pâques, etc. Les enfants adorent ça, et ce n’est vraiment pas cher. Dans ces magasins, vous pourrez obtenir pour 20 $ tous les éléments décoratifs nécessaires à une fête d’enfant réussie. Pourquoi aller ailleurs et payer le double ?
  • Faire régulièrement ses courses à la même épicerie permet de gagner du temps – vous ne risquez pas d’errer d’un rayon à l’autre à la recherche d’un produit. Pour vous approvisionner convenablement sans retourner trois fois au magasin, optez pour la liste d’épicerie: non seulement vous n’oublierez rien, mais vous aurez moins d’occasions de faire des achats impulsifs. À titre d’exemple, voici une liste d’ingrédients indispensables à avoir à la maison pour garantir une planification des repas pratique et rapide:

• Pain tranché (blanc ou complet)

• Céréales

• Tortillas (grand format pour faire wraps, fajitas ou pizzas)

• Farine

• Nouilles

• Enveloppes de sauces à pâtes

• Soupe en conserve (légumes, poulet et nouilles, minestrone)

• Poitrines de poulet désossées

• Boeuf haché

• Saumon (frais, en conserve ou congelé)

• Viandes froides

• Œufs (oeuf durs, brouillés, omelettes, crêpes, quiches, desserts…)

• Légumes congelés

• Pommes de terre

• Carottes

• Céleri

• Concombres

• Poivrons

• Tomates

• Fromage râpé

• Sauce soya

• Mayonnaise

• Pommes

• Raisins secs

• Yogourt

• Crème glacée et cornets (pour récompenses)

• Lait

• Jus

  • Avec ces ingrédients dans le frigo ou dans le garde-manger, vous pourrez préparer une centaine de repas différents qui répondent aux goûts de vos enfants. Vous êtes sceptique? Allez voir les recettes sur le site de Familles d’aujourd’hui.
  • Les aliments que vous utilisez chaque jour (pain, céréales, condiments) devraient être rangés dans un lieu accessible ; les autres (épices exotiques, huiles aromatiques) peuvent être placés plus haut ou plus bas. L’espace vous manque dans la cuisine ? Voyez si l’un des placards de la maison peut se convertir en garde-manger d’appoint.
  • Opter pour les gros formats est une bonne idée : en plus d’être économiques, ils réduisent les déplacements à l’épicerie, et font donc économiser du temps. Si les grands paquets de papier hygiénique sont difficiles à caser dans vos armoires, ouvrez-les et répartissez les rouleaux sur les tablettes !
  • Enfin, sachez qu’Internet est aussi un allié précieux pour ceux et celles qui courent après de précieuses minutes. Certains détaillants (IGA, par exemple) offrent un bon service au consommateur internaute.

Source: Y a-t-il un parent dans la salle?, Martyne Huot, éditions Transcontinental, 174 pages, 19,95$

Commentaires par Disqus