Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

Travailler avant 10 h : de la « torture »

27 octobre 2015

Martyne Huot
Auteur(e)

Martyne Huot

Fondatrice du Réseau Familles d'Aujourd'hui. Auteure, conférencière.

En savoir plus
Travailler avant 10 h : de la « torture »

Les heures habituelles de travail vont à l’encontre de notre rythme biologique et sont à l’origine de plusieurs problèmes de santé. Dr Paul Kelly de l’université d’Oxford recommande de repousser l’heure de début des classes et de travail.

Ses recherches ont démontré que le cerveau d’un enfant du primaire n’est pas prêt à se concentrer sur les matières scolaires avant 8 h 30. Les ados, pour s’assurer de meilleurs résultats, ne devraient pas commencer avant 10 h, tandis que les étudiants universitaires sont moins efficaces avant 11 h.

Dr Kelly croit qu’en déplaçant l’heure de début des classes, les résultats scolaires devraient augmenter de 10 %. Dans une classe-pilote au collège de Monkseaton, en décalant le début des classes de 8 h 50 à 10 h, le pourcentage d’étudiant ayant réussi leur examen de certification est passé de 34 % à 50 %.

En ce qui a trait aux adultes, Dr Kelly considère que de commencer avant 10 h relève de la « torture » et auraient des répercussions négatives sur les plans physique, émotionnel et de la performance.

Actuellement, un étudiant perdrait environ dix heures de sommeil par semaine, simplement à cause des horaires. L’impact d’une semaine comportant des nuits de six heures mène à 711 changements dans le fonctionnement des gênes.

Le manque de sommeil affecte :

  • La performance
  • L’attention
  • La mémoire à long terme

Le manque de sommeil encourage :

  • La consommation de drogue et d’alcool

Le manque de sommeil mène à :

  • L’épuisement et au surmenage
  • L’anxiété
  • La frustration
  • La colère
  • Les comportements impulsifs
  • Le gain de poids
  • La témérité
  • L’augmentation de la pression artérielle
  • La diminution du système immunitaire
  • Le stress
  • Plusieurs maladies mentales

Selon le Dr Kelly, de simplement modifier les heures de début de journée contribuerait fortement à augmenter la santé globale de nos sociétés occidentales.

Plusieurs écoles secondaires ont déjà reculé leur heure de début de classe. Les entreprises devraient peut-être réfléchir à la possibilité de leur emboîter le pas.

Commentaires par Disqus