Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

En ai-je vraiment besoins (2ième partie)

12 février 2014

Martyne Huot
Auteur(e)

Martyne Huot

Fondatrice du Réseau Familles d'Aujourd'hui. Auteure, conférencière.

En savoir plus

Publié le 10. nov, 2011 par admin dans Blogue de Martyne

À la fin d’octobre, mon billet traitait de la surconsommation, devant laquelle plusieurs d’entre nous adhèrent assez facilement, moi la première. Je me suis donc engagée, pendant un mois, à toujours me poser la question et tenter de ralentir mes ardeurs. Honnêtement, je croyais pouvoir économiser environ 300$ par mois, pour arriver à la fin de l’année avec un chiffre magique de 3600$ et annoncer à mes enfants que nous partirions en vacances… sans la carte de crédit!

 

Quelle n’est pas ma surprise de constater qu’après deux semaines, j’ai dépassé le 300$! Bien sûr, il y avait des événements importants qui ont aidé à faire grimper ce montant. Premièrement l’Halloween, ma fête fétiche, et l’anniversaire de Kristof. Dans les deux cas, je me suis organisée avec le minimum et j’ai épargné 170$ en quelques jours. Sans priver Kristof et personne finalement. J’ai acheté moins de ballons à gonfler. Nous avons gonflé les ballons avec une pompe au lieu de louer la bonbonne d’hélium et j’ai fait un immense tapis de ballons au sol. Les enfants ont adoré l’expérience et ont pu faire des jeux avec les ballons. Ils n’y ont vu que du feu. J’ai fait un choix entre les deux cadeaux que je voulais lui acheter et j’ai commandé une pizza avec des frites maison au lieu d’aller au resto. Ils ont fait un pique-nique en écoutant leur film préféré. Bref, tout a fonctionné avec 30% d’économies.

 

Même chose pour l’Halloween: j’ai laissé tomber les huit citrouilles devant la maison pour un beau gâteau d’Halloween acheté à la boulangerie du coin (à la maison, mes enfants n’ont jamais accès à des gâteaux achetés, c’était donc la fête!) Un gâteau qui m’a donc coûté le tiers du prix des citrouilles supplémentaires.

 

Mais, où j’ai été le plus impressionnée est sur les petites choses. À plusieurs reprises, j’ai fait mon lunch au lieu de manger sur le pouce au resto lorsque je suis sur la route. Pourtant, mes lunchs n’ont rien à voir avec ceux de nos politiciens : Subway, Lien, Sushi shop. Mais, tout de même, j’ai économisé environ 10$ à chaque fois, pour deux fois par semaine, on parle donc de 80$ par mois. J’ai mangé mon sandwich dans la voiture ou dans un parc (nous avons eu de belles journées récemment) ou chez Starbuck quand je vais au centre-ville. À ce moment, j’ai compris que je payais 4, 79$ pour un café. Je n’y avais jamais prêté attention avant. Pour ma voiture, j’ai utilisé le parcomètre au lieu du stationnement. À l’épicerie, j’ai laissé sur les tablettes quelques petites gâteries que j’avais pris l’habitude d’acheter comme du saumon fumé, des brioches à la cannelle préparées (donc taxables) et mon fromage de Charlevoix. Mon tour de taille ne s’en poetera que mieux en bonus. J’ai demandé à mon conseiller à la SAQ de me trouver une bouteille de vin dans la même gamme que d’habitude à 2$ de moins. Je fais les mêmes activités et je mange autant, mais à meilleur prix. Résultat: si la tendance se maintient, c’est 4 800$ que j’aurai à la fin de l’année. J’ai même pris l’habitude de mettre les montants épargnés dans une enveloppe. De les voir s’accumuler si vite me stimule et là, ce qui semblait un exercice plate et moche est devenu un beau défi.

 

À vous maintenant!

Commentaires par Disqus