Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

Les trois petits pots

01 avril 2014

Martyne Huot
Auteur(e)

Martyne Huot

Fondatrice du Réseau Familles d'Aujourd'hui. Auteure, conférencière.

En savoir plus
Les trois petits pots

Enseigner la notion d’épargne et la gestion de l’argent aux enfants n’est pas une mince affaire. J’ai donc trouvé un truc qui fonctionne très bien et les enfants y prennent plaisir.

On peut commencer à inculquer ces notions dès l’âge de 7 ou 8 ans.

Chaque enfant chez moi a trois pots dans sa chambre. Chaque fois qu’il reçoit de l’argent de poche ou un cadeau de ses grands-parents, les enfants doivent diviser en trois ce montant. Il est important pour les parents de bien diriger cette opération et de prévoir de la monnaie pour leur permettre de bien partager.

Ces trois montants seront déposés dans les trois pots qui représentent l’épargne à court, moyen et long terme. Évidemment, on évite d’utiliser ce jargon avec eux : on utilise plutôt un petit, un moyen et un plus gros pot.

On lave les pots, on retire l’étiquette afin que les enfants voient bien leurs épargnes s’accumuler (ou disparaître). Le troisième, le dernier pour l’épargne à long terme, peut être une tirelire opaque pour ne pas tenter l’enfant…

Dans le plus petit (genre pot de nourriture pour bébé), l’enfant y dépose le tiers de la somme reçue pour ses petites dépenses quotidiennes. Ses bonbons, ses sorties au cinéma avec les amis ou ses cartes de hockey. Il a accès à ce petit pot lui-même et doit le gérer. Donc, s’il dépense tout, il n’aura plus rien jusqu’à la prochaine allocation ou jusqu’au prochain cadeau.

Le deuxième petit pot, plus gros (dimension gros pot de confiture), l’enfant y place aussi le tiers, mais pour épargner dans le but d’acheter un article qu’il désire, comme un vélo, une planche à roulettes ou un chien. On colle la photo de l’article en question et on doit accumuler la somme. Le parent peut parfois participer afin d’encourager le jeune. L’enfant apprendra donc l’épargne à moyen terme et devra patienter avant d’obtenir l’article convoité et, surtout, apprendre à vider sa banque pour recommencer. Une notion très importante à l’ère où les enfants sont initiés très jeunes à la carte plastifiée. L’enfant ne peut piger dans ce pot sans l’autorisation du parent.

Le troisième pot, une tirelire opaque assez grosse qui servira, vous l’avez compris, à l’épargne à long terme. ON ne peut jamais retirer ce qui a été déposé dans la tirelire sauf une fois par trimestre pour aller déposer le tout dans le compte bancaire… et voir nos intérêts augmenter : la récompense offerte par la banque quand épargne. On peut coller le livret sous la tirelire pour permettre à l’enfant de le consulter. Cette épargne servira pour les études, la voiture ou la maison! Bref, ce qui fait rêver l’enfant!

Plus tard, on peut transformer cette information avec de vrais mots et commencer à inculquer la notion d’impôt à payer : il est important de toujours mettre une partie de nos revenus de côté, etc.

À essayer. Les enfants y prennent généralement goût! Et, bien sûr, n’oubliez pas de donner l’exemple!

Martyne Huot
martyne.huot@famillesdaujourdhui.com

Commentaires par Disqus