Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

Et si on arrêtait de se comparer aux autres?

12 décembre 2016

Julie Ouellet
Auteur(e)

Julie Ouellet

Directrice générale bénévole, rédactrice et responsable du contenu

En savoir plus
Et si on arrêtait de se comparer aux autres?

On vit dans un monde où nous sommes constamment en train de nous comparer aux autres. Dites-moi, combien de fois regardez-vous les photos des autres mamans sur les réseaux sociaux, Pinterest ou Instagram en vous disant : « wow, c’est parfait chez eux », « wow, sa famille est magnifique », etc. Et si on regarde les photos des coups de lutins qui circulent énormément ces temps-ci, combien de fois vous dites-vous « wow, comment elle fait pour avoir le temps de planifier et d’organiser ces coups-là, les miens sont poches ». Comme si tout était toujours plus beau chez le voisin.

Et si on prenait le temps de se regarder soi. De vivre le moment présent avec sa famille, sans mettre le nez en dehors de son cocon familial. Quaker a lancé dernièrement une campagne #plusjamaisCOMPAREnts pour célébrer la réalité des parents et les encourager à cesser de se comparer.

Ce qu’on voit sur les réseaux sociaux, dans les magazines et même à la télé, ce n’est pas toujours la réalité, même pour nous! Il arrive que je doive prendre énormément de photos avec les enfants pour en arriver à la photo parfaite à utiliser pour un article, parce que la présentation ici est importante. Mais l’envers de la photo ne révèle pas toujours la réalité du moment.

Selon un récent sondage mené par Quaker auprès des parents Québécois, on remarque les conclusions suivantes:

  • Parmi les parents québécois qui publient des photos de leur famille sur les réseaux sociaux, près de la moitié (46 %) se comparent aux autres parents. Chez les femmes, cette proportion atteint même 52 %.
  • Une mère sur trois éprouverait des doutes quant à ses aptitudes parentales lorsqu'elle regarde les photos des autres qui montrent une vie de famille idéale.
  • Sur une échelle de 1 à 10 pour évaluer leurs aptitudes parentales, seuls 24 % des parents s'accordent une note de 9 ou 10.

Chez nous, la salle de jeux des enfants est au sous-sol. J’y descends souvent parce que la salle de lavage est là, mais je ferme les yeux sur ce que j’y vois! Les jouets ne sont pas serrés à leur place, bien qu’ils aient des espaces de rangement. Non, ça traîne partout, empilé dans une montagne parce qu’ils ont fait un mur pour combattre les méchants pirates. Bref, c’est le chaos total, mais c’est leur endroit à eux. Et quand la visite et des amis viennent à la maison, bien je me dis qu’ils ont juste à regarder ailleurs, que c’est un endroit pour les enfants. Je ne me mets plus de pression et je ne compare plus la salle de jeux de mes enfants à celles des autres

Nous vous invitons vous aussi à participer à cette campagne. Partagez des photos de votre famille, sans avoir recadré ou retouché les photos. Au naturel, au moment présent. 

Commentaires par Disqus