Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

Quand maman égale toutes ces réponses...

14 février 2015

Sylvia Tessier
Auteur(e)

Sylvia Tessier

Maman débordée et parfois dépassée qui partagera ses anecdotes cocasses, ses idées, ses crises de folies sur les joies d'être une maman glam & amoureuse.

En savoir plus
Quand maman égale toutes ces réponses...

~~
Il y avait l'hymne à l'amour. Il y a l'hymne à nos fameux Canadiens. Il devrait y avoir l'hymne aux mamans monoparentales. (Le masculin peut s'appliquer, bien évidemment.)

J'ai toujours voué un immense respect aux mamans qui "restaient" à la maison. Les femmes aux foyers. Celles qui travaillent plus que 10 gars de la construction en même temps. Parce que, soyons honnêtes, cette job est beaucoup plus exigeante qu'il n'y paraît.

Quand on part travailler le matin, on décroche. Même à sacrer dans le traffic, on change d'air. En maugréant devant notre ordinateur au bureau, on est exempt de larmes, de crises & de hurlements. Certainement, on est aussi privé de bisous, de câlins & de fous rires, mais on y reviendra.

La mère 2.0 est multi-tasking. La polyvalence est de mise, autrement il est impossible de durer plus de 2 semaines dans cette jungle. Le sens de l'organisation est mieux d'être à la fine pointe. Tant de qualités à posséder, si peu de gens pour nous prévenir. Pffff. Je m'autoproclame: "la fille qui vous l'avait dit". Pour celles qui attendent un premier enfant. Un 2e (OMG, le chaos commence), ou le 3e et + (là, j'abandonne & je vous vénère.) Pour celles (qui comme moi) sont mamans monoparentales, parce que papa travaille à l'extérieur & revient pas assez souvent à votre goût. Pour celles qui ont fait ce choix, parce que des enfants, ça grandit vite & c'est dommage de passer à côté de ça. Pour celles qui se sont retrouver sans papas, bien malgré elles... Pour celles qui ont d'autres raisons qui ne retrouvent pas dans cette brève liste.

Je vais vous dire ce qui vous attend. Soyez prêtes. La journée débute rapidement, s'étire longuement & se termine en même temps que votre santé mentale. Les nuits sont injustement trop courtes, mais la paye est immense. Gratifiante.

6h15. Desfois, 6h40 quand les astres sont bien alignés. Juste à ce moment même où le sommeil est à son apogé, il faut se lever. Y'en a une qui crie sa présence. L'autre, vous rappelle qu'elle est levée (à 2 pouces de votre visage). Pas le temps de "snoozer", y'a pas ce piton-là sur des bambins. On saute dans nos pantoufles (qui feraient honte à pas mal n'importe qui qui se respectent) & on se dirige tel un zombie vers la chambre de bébé, talonnée par grande fille. Un coup la couche de 50 lbs changée, les petites fesses de princesses nettoyées, l'opération déjeuner peut commencer.

On fait des toasts aux beurre d'arachides. Non, des gauffres. Pas ça, des céréales qui font "crounch, crounch". Après avoir sorti l'équivalent des déjeuners de la semaine, vient le tour de la méticuleuse sélection de la vaisselle à utiliser. Le bol rose! "On mange pas des oeufs dans un bol, chérie." "Ben oui maman voyons!" "Avec la cuillère de princesse!" "Est dans le lave-vaisselle..." "NONN! J'la veux." Ce chapitre peut s'éterniser indéfiniment.

Un coup les bédaines pleines, il faut s'habiller. ZE défi pour n'importe quel parent. Pourquoi vous demandez-vous? Parce que peu importe l'âge, ce sera toujours un casse-tête. De 0 à 2 ans, bébé gigotera, se tortillera & vous grafignera au passage pour débarquer de vos bras. De 2 à 4 ans, il voudra tellement le faire par lui-même, s'obstinera qu'un pantalon ça va sur la tête & fera sûrement une crise parce que ce n'est pas ce chandail là qu'il voulait mettre. De 4 à 6, fiston ou fillette voudra choisir ses vêtements seuls, porter le même morceau éternellement sans le laver. Au delà de 6 ans, les problèmes changeront, mais il y en aura toujours. "Trop courte ta jupe", "Tu vas pas vraiment mettre un chandail troué pour aller à l'école là?" Ainsi de suite. Courage.

Vient ensuite, la stimulation, l'organisation de la journée, le ramassage/nettoyage, le manque de vie sociale, les autres repas, les courses bruyantes à l'épicerie, les p'tits bobos, la maladie, les bains et le coucher. Je vais sauter les détails, par précaution. Je voudrais pas en traumatiser quelques-unes. Il existe beaucoup de défis dans ce mode de vie. Le plus gros réside en l'omniprésence. Pas de congés fériés. Pis en plus, ces jeunes-là vont grandir & devenir des ados avec d'autres sortes de contradictions. You excited?

Ce qui est impressionnant des mamans/papas monoparentales, c'est à quel point ça ne finit jamais. Une journée à la fois, un combat en son temps. Je suis une professionnelle sur le pilote automatique. Prière de ne pas reproduire ces exploits. Dans mon cas, c'est un choix réfléchi à deux. Mon conjoint & moi avons pris cette décision commune afin qu'il saisisse certaines opportunités de carrière profitables. Afin que je saute dans ma vie familiale les pieds joints. Que je puisse savourer les petits bonheurs, en m'enlevant la broue dans l'toupet une fois de temps en temps. Dédramatiser les choses changent ma vie au quotidien. C'est vitale.

Ma dose d'amour en cette St-Valentin, je la dédie à toutes les mamans & les papas monoparentaux. J'vous fais un immense hug virtuel, car pour le vivre depuis bientôt une année, je sais pertinemment qu'il faut avoir le coeur rempli d'un amour profond & unilatérale. Pas que les autres parents soient moins bons. Les autres ont juste plus de répit. Pas que ces femmes aiment uniquement leurs enfants. Leurs enfants passent avant tout le reste, simplement. Continuez d'être la/le meilleur(e) pour votre famille, vous êtes des modèles de détermination & de tendresse.

Commentaires par Disqus