Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

A-t-on encore la liberté d'être libre?

01 septembre 2016

Marilyne Larocque, maman à temps plein
Auteur(e)

Marilyne Larocque, maman à temps plein

Je suis une maman à temps plein. J'ai la chance d'avoir cinq merveilleux enfants! Je vous offrirai des articles que j'écrirai avec tout l'amour d'une maman, peut-être parfois découragée, fatiguée, mais toujours convaincue d'être à la bonne place, auprès de mes petits!

En savoir plus
A-t-on encore la liberté d'être libre?

Quand je n’étais qu’une gamine, je gambadais ou bon me semblait. J’allais jouer au parc avec mes amis, je faisais du vélo dans les rues de mon petit village. Mon passe-temps préféré, lors des belles journées chaudes d’été, était d’aller faire une randonnée dans le bois, pas très loin de chez moi, me faire croire que je réussirais à construire une cabane dans un arbre, pour toujours finir assise sur une vieille couverture que je déposais sur les galets de rochers géants, à manger le sandwich que je m’étais préparé en vitesse pendant que mes amis m’attendaient.

Une seule règle était de mise, rentrer à la maison pour souper! J’étais libre! Libre de découvrir la vie au travers mes yeux d’enfant. Libre de faire mes expériences!

Aujourd’hui, je suis maman. Et j’ai peur. Chaque fois qu’une de mes filles quitte la maison, je me demande si elle reviendra. Bien sûr, les accidents ont toujours existé, et je suis prête à en prendre le risque pour qu’elles puissent se développer par elles-mêmes. Je réussis à me raisonner, qu’elles connaissent les règles de sécurité.

Mais la peur qui envahit tout mon être, c’est qu’elles deviennent la proie d’un pédophile ou d’un psychopathe. Peut-être me trouvez-vous un peu paranoïaque? Mais, régulièrement, que j’écoute le bulletin nouvelle, que j’ouvre un journal ou simplement en furetant sur le web, des histoires d’enlèvements, d’inceste, de violence et de pornographie juvénile font la une.

À mon réveil mardi matin, j’ouvre mon compte Facebook et le visage d’un monstre m’apparait. Mais, bizarrement, il n’a pas trois yeux, ou encore une tête chauve et ruisselante de sueurs, il n’a même pas le regard « possédé »! Il parait bien, comme n’importe lequel des hommes que je croise tous les jours. Cet homme, à l’allure banale, est formellement accusé de pornographie juvénile. De plus, il est le principal suspect dans une affaire d'enlèvement d'enfant! Mon cœur cesse de battre un instant…Je suis une Trifluvienne, mes enfants sont des Trifluviens et le monstre est un Trifluvien!

J’ai passé la journée à me questionner sur le sort des enfants de notre époque. Doit-on les garder en cage dans nos maisons afin d’assurer leur sécurité? J’aimerais tellement pouvoir offrir la même liberté que moi et mon mari avons eue dans notre enfance à notre progéniture. Mais j’en suis incapable. Y-a-t-il toujours eu autant de délinquants traquant les enfants, mais avec les médias d’aujourd’hui nous pouvons tout savoir, et ce, en temps réel? Comment réussissez-vous à avoir confiance en la vie en laissant vos enfants être des enfants? Je m’oblige à leur donner un minimum de liberté en fonction de leur âge afin de ne pas les retirer du monde, mais ça m’est très difficile. Je me dis souvent, s’il fallait…

Commentaires par Disqus