Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

Saines pratiques de gestion des ressources humaines ou imposture?

11 mai 2014

Rémi Lachance, MBA, CRHA
Auteur(e)

Rémi Lachance, MBA, CRHA

Rémi Lachance, MBA, CRHA, est directeur conseil en gestion des ressources humaines chez Proxima Centauri, une société-conseil en stratégies des ressources humaines, certifiée BNQ en matière de conciliation travail-famille.

En savoir plus

Les pratiques de gestion des ressources humaines sont réparties selon divers objectifs, pour répondre à des enjeux spécifiques, soit l’attraction, le développement des talents, la rétention ou encore la fidélisation du personnel.

Dans un souci de mieux se positionner, d’accroître la notoriété ou de tenter d’être perçu comme un Employeur de choix, certaines entreprises et organisations réalisent des campagnes de Marketing RH, depuis quelques années, sans assurer de cohérence entre les communications externes/internes d’une part et les pratiques de gestion des ressources humaines réellement en place, communiquées et vécues, d’autre part. 

Entreprise ou organisation qui favorise la conciliation travail-famille

Il est aisé de communiquer et même mettre en place diverses mesures à la carte pour vouloir étonner, surprendre ou attirer des candidats potentiels.  Toutefois, mettre en place des pratiques tape-à-l’œil (vacances illimitées, jeux électroniques sur place, bar à fruits, gym d’entraînement, services à la carte offerts aux travailleurs, etc…) ne signifie pas nécessairement une réponse adéquate aux impératifs que la vie d’aujourd’hui et la réalité du travail apporte aux travailleurs et travailleuses.

La mise en place de mesures parcellaires ou de services à la carte, sans une vision globale et une démarche intégrée ne permettra sans doute pas de maximiser les retombées et atteindre les objectifs visés.  L’ensemble des mesures doivent être arrimées à une stratégie principale et une planification qui prennent racine dans un diagnostic initial.  Afin de démontrer l’engagement de la direction, les entreprises et organisations doivent investir dans des politiques et programmes bien ancrées et non quelques artifices.

Plusieurs organisations et entreprises se disent ouvertes et orientées sur la conciliation travail-famille, l’harmonisation ou encore l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle.  Ces organisations s’affichent comme ayant des pratiques en place dans leur environnement de travail, ce qui en fait un milieu distinctif.  À quel degré peut-on affirmer qu’une organisation favorise la conciliation travail-famille si elle a opté pour ne pas se certifier?  Comment un travailleur peut-il être rassuré sur l’engagement d’une organisation face à la conciliation travail-famille lorsqu’elle met en place des mesures tape-à-l’œil ou parcellaires?

Plusieurs mesures attractives qui ne sont pas liées entre-elles, sans aucune stratégie conductrice, ne permettent pas d’obtenir un levier et un effet véritable sur la rétention.  Répondre ponctuellement à diverses demandes de la part du personnel pour permettre de mieux transiger avec les obligations familiales aura peu ou pas d’incidences sur la performance de l’entreprise et les effets s’estomperont à court terme, telle l’augmentation salariale, qui joue un rôle très limité sur la motivation d’un individu et dont l’effet est toujours de très courte durée. 

Une entreprise sans certification

Certains semblent donner beaucoup plus d’importance aux organisations qui mettent en place LA mesure ou quelques artifices, plutôt que celles qui ont su instaurer des pratiques qui reflètent les valeurs de l’organisation, des pratiques qui répondent aux besoins des travailleurs et qui sont assurément plus durables.

La valeur d’une certification telle que la BNQ 9700-820, qui origine du Bureau de normalisation du Québec (BNQ), est telle qu’elle atteste de la conformité des pratiques organisationnelles de conciliation travail-famille.  Les étapes du processus de certification sont rigoureuses et nécessitent un audit de certification par le BNQ ainsi qu’un audit de maintien (tous les deux ans) ou de re-certification (tous les quatre ans).  Pour obtenir la certification, certaines exigences sont obligatoires, comme la mise sur pied d’une politique de gestion interne, la désignation d’une personne responsable, le respect des lois et règlements relatifs au travail et la mise en place d’un comité qui aura entre autre pour rôle de proposer certaines mesures et de revoir des mesures au besoin.

Pourtant, à ce jour, uniquement 9 entreprises et organisations possèdent cette certification, qui permet notamment :

  • de mobiliser le personnel en démontrant un engagement réel envers la conciliation travail-famille;
  • de fournir l’assurance que la direction est déterminée à mettre en œuvre de bonnes pratiques organisationnelles favorables à la conciliation travail-famille et à faire en sorte qu’elles soient durables. 

Exigences obligatoires de la norme CTF :

http://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/publication/Documents/Exigences_Norme_CTF.pdf

... suite

Commentaires par Disqus