Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

C'est la semaine québécoise de la déficience intellectuelle

15 mars 2016

Famille d'Aujourd'hui
Auteur(e)

Famille d'Aujourd'hui

Le réseau Familles d’Aujourd’hui est un réseau d’information en matière familiale, spécialisé dans la conciliation travail-famille.

En savoir plus
C'est la semaine québécoise de la déficience intellectuelle

 Il n'est pas toujours facile de croire en soi. On doute de ses capacités, de son potentiel. C'est vrai pour le grand public, c'est peut-être plus vrai encore pour les personnes qui ne partent pas sur un même pied d'égalité. Or, à l'occasion de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle (SQDI), du 13 au 19 mars, Jonathan Leclerc entend prêcher par l'exemple: «Vivre avec une déficience est en fait une force positive qui m'a poussé à me dépasser.»

Est-ce que c'est difficile de prendre sa place quand on a une déficience intellectuelle? Est-ce que c'est difficile de croire en soi? Est-ce que c'est difficile d'essayer de nouvelles choses? Dans ses réponses, Jonathan Leclerc ne reprendra jamais le mot «difficile» prononcé maintes fois par l'auteure de ces lignes. Il parlera d'adaptation, de persévérance, de confiance qui se bâtit, d'aide et d'encouragement de son entourage.

Aujourd'hui, le résident de la Côte-de-Beaupré est un homme sûr de ses moyens. Aussi, quand l'Association pour l'intégration sociale – région de Québec (AISQ) lui a demandé de coiffer le chapeau de co-porte-parole pour la SQDI, il n'a fait ni une ni deux: après le théâtre, les Olympiques spéciaux, le marché de l'emploi, voilà un nouveau défi à relever. Surtout, une belle occasion de promouvoir le potentiel des personnes qui, si l'on précise qu'elles vivent avec une déficience intellectuelle, ont bien d'autres choses à montrer.

«Ce sont des gens qui ont beaucoup à nous offrir», dira d'ailleurs son acolyte, Daniel Robitaille. Et qui donnent envie d'offrir beaucoup en retour: c'est à les côtoyer lors de la précédente SQDI que le pêcheur professionnel en a fait sa cause, cette année. «J'en suis ressorti… j'ai de la difficulté à mettre des mots, mais comme avec une sensation de bien-être et le goût d'aider.»

Pour lire la suite ...

Crédit photo : Jonathan Leclerc et Daniel Robitaille portent le message «Comme on se ressemble!» de la 28e édition de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle. (Photo gracieuseté)

Commentaires par Disqus