Pour les parents qui en veulent plus
Chicoutimi Chrysler

Merci à Chicoutimi Chrysler de nous permettre d'effectuer nos tournées de presse à bord de voitures familiales sécuritaires

Concours

Concours

Familles d’Aujourd’hui, en collaboration avec ses partenaires, vous promet des concours qui vous emballeront! Des voyages au soleil dans une destination famille, des régimes d'épargne-études, des séjours dans des camps de vacances, des livres, des jeux et encore plus… Bien des surprises vous attendent.

De Concours >

TDAH, mon amour à Télé-Québec

20 octobre 2015

Famille d'Aujourd'hui
Auteur(e)

Famille d'Aujourd'hui

Le réseau Familles d’Aujourd’hui est un réseau d’information en matière familiale, spécialisé dans la conciliation travail-famille.

En savoir plus
TDAH, mon amour à Télé-Québec

« Certains jours, je prendrais une pause de moi* »

Des centaines de milliers de Québécois, dont 60 000 enfants, vivent avec le TDAH. Le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité ravage l'estime de soi, les habiletés sociales et le développement affectif, compliquant parfois à l'extrême le quotidien des gens atteints. Devant l'explosion récente des diagnostics et des prescriptions de psychostimulants, on ne peut que s'interroger sur cet insaisissable trouble neurologique. Dès le lundi 26 octobre à 21 h, Télé-Québec diffusera TDAH, mon amour, une minisérie documentaire animée par Claire Lamarche et complétée d'un site Web des plus pertinents.

« On l'a vu encore récemment, le TDAH suscite des débats virulents et les spécialistes ont du mal à s'entendre », affirme Claire Lamarche. « Et les enfants, dans tout ça ? Et les parents? Difficile pour eux de supporter tous les préjugés et l'émotivité que le TDAH suscite. Comment naviguent-ils dans tout ça? C'est ce que nous avons cherché à savoir en les accompagnant dans leur vie quotidienne, à l'école, au travail ou en famille. »

Lundi 26 octobre, à 21 h • Chez l'ENFANT
« Ce n'est pas pour déranger qu'un enfant hyperactif bouge en classe », explique le neuropsychologue Dr Benoît Hammarrenger. « C'est sa méthode pour essayer tant bien que mal de continuer à être attentif à ce qui se passe en avant. Le fait de gigoter sur sa chaise active ses muscles et réactive son attention dans le cerveau. »

Bien sûr, on déteste l'idée de médicamenter des enfants, mais au-delà de tous les préjugés qu'on entretient à l'égard du TDAH, il y a la réalité houleuse de nombreuses familles qui se débattent avec ce trouble au quotidien. Cet épisode permet de plonger dans le quotidien de trois familles qui vivent le tourbillon du TDAH dans toute son intensité. Thomas-Alexandre (5 ans), Amanda (9 ans) et Maria (12 ans) vivent des situations bien différentes, mais ont un point en commun : leur TDAH a perturbé leur apprentissage scolaire à un point tel que la médication a été nécessaire. Des spécialistes reconnus dans le domaine, des parents et des intervenants se chargent de faire la lumière sur leur expérience du TDAH.

Lundi 2 novembre, à 21 h • Chez l'ADOLESCENT
Le manque de maturité dans le cerveau des jeunes atteints du TDAH fait en sorte que l'adolescence est une période qui peut s'étirer jusqu'à la mi-vingtaine dans leur cas. On découvre les enjeux particulièrement importants entraînés par le TDAH dans une période de vie aussi tourmentée que l'adolescence, où les risques de délinquance, d'échec scolaire, de grossesse, d'abus de substances et de décrochage sont de 3 à 10 fois plus élevés chez les jeunes qui ont un TDAH.

« Dans une période aussi tourmentée que l'adolescence, le TDAH peut facilement créer un déséquilibre dans la vie d'un jeune en pleine crise d'identité », avance Claire Lamarche. « À la rechercher d'émotions fortes, les adolescents aux prises avec le TDAH ont de la difficulté à mesurer les dangers et à anticiper les conséquences de leurs actes. Une combinaison imprévisible qui augmente les risques de délinquance, de décrochage, d'abus de drogue, d'accidents de la route et de comportements sexuels à risques. À l'adolescence, le TDAH, un trouble déjà compliqué, le devient encore plus. »

Lundi 9 novembre, à 21 h • Chez l'ADULTE
Cet épisode présente des adultes qui, même si certains l'ont découvert tardivement, vivent avec le TDAH depuis leur tendre enfance. Plusieurs d'entre eux ont réussi à se bâtir une vie riche et solide. Ils ont adapté leur mode de vie et vivent leur différence avec aplomb. Ils arrivent même à exploiter cette différence et à en faire un atout. Mais pour d'autres, la bataille n'est pas gagnée, et le TDAH pose toujours des défis importants qui menacent leur équilibre.

Au final, la psychiatre Dre Annick Vincent affirme : « Le déficit de l'attention est une des pathologies en médecine qui se traitent le mieux. Il y a au moins 50 % à 70 % des gens qui ont un déficit d'attention qui vont trouver quelque chose qui les aide. Donc, même si on a un déficit d'attention sévère, il y a de l'espoir, et ça vaut vraiment la peine d'aller chercher de l'aide. »

On peut suivre TDAH, mon amour sur Facebook.

tdahmonamour.telequebec.tv : une mine d'or d'informations!
Difficile d'avoir accès à un spécialiste du TDAH! La section « Clinique » du site Web de TDAH mon amour propose une collection de capsules vidéo présentant les réflexions de spécialistes de divers milieux : Qu'est-ce que le TDAH?; Quelles sont les causes du TDAH?; Trouble ou maladie?; En quoi le « cerveau TDAH » est-il différent?; Comment identifier les faux TDAH?; etc. De plus, le site offre une série de conseils pour mieux vivre avec le TDAH, mieux s'organiser ou mieux épauler les enfants qui en sont atteints. Par exemple : six moyens de faciliter les devoirs; les cinq pires ennemis de la concentration; dix trucs pour mieux vivre la routine du matin; sept conseils pour mieux gérer son temps; etc. On y propose aussi une foule de fiches de renseignements présentant en bref le TDAH, notamment sous forme de graphiques.Tdahmonamour.telequebec.tv : un site à connaître, tant pour la pertinence de sa recherche que pour la richesse de ses renseignements.

Quand le TDAH rock!
Il y a quelques jours, l'équipe de La Fabrique culturelle a rencontré l'un des ados ayant participé à TDAH, mon amour : Christopher, 15 ans. Atteint de TDAH, Christopher a aujourd'hui trouvé une passion qui l'aide à mieux vivre avec son déficit de l'attention : le rock! Sans gêne, il avoue que la musique est devenue essentielle pour être bien dans sa vie de tous les jours, incluant l'école. « C'est comme si c'était ma façon de m'en sortir. » Une rencontre empreinte de sincérité.Visionnez la capsule.

*Citation de Geneviève, épisode 3 (Adultes).

Source : Télé-Québec

Commentaires par Disqus